DIY TERRARIUM

Hello you 🙂

Dans mon précédent post, je vous présentais les ateliers DIY que j’ai eu la chance de faire en fin d’année 2017. Grâce à l’un d’entre eux, j’ai appris comment réalisé des terrariums.

Et comme je vous le disais dans l’article, c’est simple, très simple. Et rapide.

Aujourd’hui; je vais donc vous apprendre comment réaliser un terrarium en moins de 10 minutes chez vous.

DIY Terrarium

Pour commencer, il faut réfléchir à la plante que l’on va placer dans le terrarium.

Pour un terrarium humide, et donc avec un bocal fermé, le choix est large :

  • mini Ficus
  • Fougères
  • Aspargus
  • certaines plantes carnivores
  • mini Orchidées
  • Dracanea
  • Pilea
  • Fitonnia
  • Begonia
  • Asplenium

Pour un terrarium sec, (et donc ouvert), il faut opter pour des succulentes.

 

Voici la liste de course pour réaliser notre petit terrarium maison :

DIY terrarium

 

 

  • la/les plantes
  • du terreau universel (si vous choisissez des mini-orchidées, il faut prendre de la “sphaigne” ; et pour des cactus, le terreau “spécial cactées”). Pour éviter d’acheter un gros paquet (pas évident à stocker en appartement!) vous pouvez demander la quantité suffisante à votre fleuriste
  • un bocal/boite. J’ai craqué sur cette boîte à bijoux de chez HEMA qui coûte seulement 10€
  • décorations : figurines, pierres naturelles, cailloux, sables, mousse … Votre fleuriste peut vous fournir également ces produits à un prix raisonnable

 

Pour cette démonstration, j’ai choisi des cactus, et donc un terrarium sec.

DIY Terrarium

Première étape :

On verse les petits cailloux naturels naturels dans la boîte, tout en creusant un trou à l’endroit où l’on souhaite placer les plantes. On rapproche donc les cailloux vers les bords de la boîte, en s’assurant d’égaliser la quantité pour que ce sol décoratif soit droit sur tous les côtés. Les cailloux et le terreau représentent ensemble 1/3 du volume du pot que l’on a choisi. Attention donc au dosage.

Deuxième étape :

On réitère le geste, mais avec le terreau adapté à notre plante. On s’assure de laisser un trou pour placer la plante.

Troisième étape :

  • On sort la plante du pot, et on émiette doucement la terre pour la faire tomber, en prenant soin de ne pas abîmer les racines.
  • On place la plante dans le trou qu’on a laissé au préalable et on tasse le terreau autour pour la faire tenir droite.
  • On ajoute la décoration que l’on souhaite. Pour un terrarium humide, la mousse est “un plus” pertinent car elle sert d’indicateur sur la santé de la plante. Par exemple, si la mousse jaunit, c’est que mon mini-ficus a soif.

Don’t forget : 

  1. On arrose si on a choisi un terrarium humide. Il faudra laisser le bocal ouvert pendant 24 heures avant de le fermer.
  2. On nettoie le bocal pour enlever les traces de terre sur le verre
  3. Enjoy 🙂

J’avais annoncé que c’était simple et rapide, non ?

 

Si vous tentez l’expérience de faire votre propre terrarium,  envoyez moi vos réalisations ou marquez-moi sur votre publication ! J’aimerai beaucoup voir ça 🙂

 

Bises,

 

Alex

 

Rendez-vous sur Hellocoton !