“Voyager en solitaire est un art pour les femmes” par Paula

Voyagerseule

 

Hello tout le monde,

Je suis fière d’inaugurer aujourd’hui, la catégorie “Rencontre” de mon blog, dans laquelle je laisserai s’exprimer des femmes et hommes qui partageront leur expérience et/ou anecdote sur un thème précis par article !

Aujourd’hui, 8 mars, Journée de la Femme : j’en profite donc pour publier un article rédigé pour mon blog par Paula Contini, du blog 38000km.com. Paula nous partage son expérience de voyageuse solo. Quand on est une femme, ce n’est pas toujours évident de partir seule découvrir le monde !

 

Voyager en solitaire est un art pour les femmes

 

“Beaucoup d’entre vous pensent que les femmes courent de grands risques en partant seule en voyage. Dans certains cas, ce propos est tangible, néanmoins il faudra regarder le bon côté des choses et écarter tout frein à la réalisation d’un projet aussi déterminant qu’un voyage dans la vie d’une personne, notamment d’une femme. Moi, particulièrement, j’ai rêvé d’explorer le monde depuis mon enfance. En poursuivant mes rêves au cours des années, j’ai atteint mes objectifs.

Savez-vous ce qui vous attend en court de route et comment vivre un voyage ? D’après mes expériences personnelles, voici quelques points importants à savoir lorsqu’une femme voyage en solitaire.

 

voyager seule femme

Quelques difficultés au début

Lorsque je me suis décidé à partir quelques semaines après des mois de préparation, j’ai eu très peur avant le départ. Je pense que cette réaction est normale étant donné qu’on se pose trop de questions sur tout ce qu’il va se passer. De plus, nos proches entourages nous mettent la pression puisqu’ils ont peur, eux aussi, que quelque chose nous arrive de pire en cours de route. Décidément, durant mon premier voyage, j’ai été vraiment déçue, sans doute par manque d’expérience et par peur. Dès mon arrivée à l’aéroport, on m’a arnaqué et durant le séjour, je n’avais pas bien calculé mon budget par rapport à mes dépenses quotidiennes. En général, je n’avais pas trop apprécié mon premier voyage.

 

Voyager seule est devenue un art

Après mon premier voyage catastrophique, je ne me suis pas découragée. Au contraire, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis bien préparée. J’ai fait le point sur mes expériences désagréables pour arranger les détails. En effet, j’ai fait des recherches sur les sites fiables que je connaissais.

J’ai apporté les matériels nécessaires et les affaires essentiels pour mon séjour. J’ai bien équilibré mon budget vis-à-vis de tous les frais.

Contrairement à mon premier périple, j’avais hâte de partir. J’envisageais même de rester le plus longtemps possible.

Le meilleur est arrivé durant ce voyage. En réalité, j’ai fait une rencontre fortuite avec une voyageuse comme moi. On a fait un bout de chemin ensemble et elle m’a appris l’art de voyager.

Ce périple m’a inspiré et m’a poussé encore plus loin.

 

Bienvenue la joie de la liberté

Durant les voyages qui s’en suivaient, j’ai senti la joie de la liberté. À chaque instant, j’ai profité au maximum des découvertes qui s’opéraient. Je n’avais plus personne pour me guider comme durant les vacances avec les copains. Je suivais ma route selon mes envies et mon instinct de voyageuse indépendante. Je décidais des lieux que je voulais visiter. Je mangeais dans des endroits que je pensais être le meilleur. Je réalisais les activités qui me plaisaient. En définitive, j’ai su assouvir tous mes besoins.

 

On ne se sent jamais seule en voyageant seule

Durant le parcours, les rencontres ne cessent d’embellir le voyage. À chaque étape, il y a toujours quelqu’un qui tisse un lien avec soi. J’ai vécu cela une fois durant mon périple en Écosse. Les partages permettent de s’ouvrir au monde.

Même dans les grandes villes réputées pour abriter une population réticente envers les touristes, vous rencontrez toujours d’autres personnes qui vous accueillent à coeur ouvert. Ces gens facilitent réellement votre intégration dans le pays et vous aident à passer au mieux votre séjour.

Pour vous dire que voyager seule sort de l’ordinaire et ne promet que de bonnes choses pour une femme assoiffée de découvertes et de nouveautés.

Maintenant à votre tour de vivre votre aventure en solo. Pourquoi pas un séjour au Japon via l’agence Marco Vasco ?”

 

L’auteure de ce post, Paula Contini, est une passionnée de voyage et amatrice d’aventure. Elle aime partager des trucs et astuces pour les amoureux du voyage afin de parfaire leur périple. Vous pouvez également la retrouver sur son blog.

Partir seule, c’est une expérience que j’ai déjà vécu moi aussi. Je suis partie travailler un été en Turquie, sans connaître le pays, et surtout sans être accompagnée de qui que ce soit. Mais il est facile de rencontrer du monde et de tisser des liens… Voyager seule, rencontrer du monde, ça nous permet d’être ouvert aux autres et de découvrir d’autres culture…

Et vous, si vous deviez partir seule dès demain, quelle serait la première destination ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 Commentaires

  1. 10 septembre 2016 / 16 h 13 min

    Pourquoi pas un séjour au Japon via l’agence Marco Vasco ? »
    Parce que Marco Vasco n’est pas une agence sérieuse…
    Voici un petit témoignage.
    Voyage en Malaisie août 2016.
    Marco Vasco est une agence de voyage composée de très bons commerciaux. Cependant, les prestations offertes ne correspondaient pas à nos attentes malgré le temps passé a l’expliquer à nos interlocutrices.
    – Hôtels inadaptés
    – Club de plongée inadapté
    – Logistique et assistance défaillantes
    Nous avions très clairement exprimé notre souhait de pratiquer la plongée sous marine lors de la préparation de ce voyage.
    Nous sommes allés à Tioman où il nous a été impossible de plonger.
    C’est seulement à notre retour que Marco Vasco nous a écrit : “nous ne sommes pas habilités à proposer les guesthouses pour plongeurs” lorsque nous avons exprimé notre mécontentement. Il aurait fallu nous le dire avant! Marco Vasco est donc malhonnête.
    Compensation accordée : 1 “chèque vacance Marco Vasco” de 250 € (coùt du voyage + 8000€)!!!
    Cette agence sait probablement gérer les voyages dans des hôtels “all inclusive”, mais rien d’autre visiblement.
    Si vous êtes plongeur, FUYEZ!
    Donc, allez au Japon, c’est une très bonne idée. Mais oubliez Marco Vasco!

    • 12 septembre 2016 / 11 h 08 min

      Whaou, en effet, 250€ la “compensation”… La blague ! Merci pour votre témoignage, j’en prends bonne note (surtout que je suis plongeuse!).

  2. 25 avril 2016 / 11 h 07 min

    Super témoignage ! J’avoue que partir seule en étant une femme, ça fout les chocottes. Pourtant, c’est le rêve de beaucoup d’entre nous. On en parle tout le temps avec mes copines.
    Je pense qu’il faut être consciente des dangers, bien s’organiser et se renseigner sur les coutumes locales pour pouvoir sauter le pas.

    En tout cas, ce genre de bout de femme donne la motivation pour le faire 🙂

  3. 19 avril 2016 / 14 h 27 min

    C’est vrai que partir seule au départ c’est galère mais ça apporte aussi beaucoup de plaisir, de liberté, de fierté et de confiance en soi. Même si je pense que ce n’est pas moins bien de partir à deux, c’est juste différent. Quand on est seul on vit toutes les émotions de manière beaucoup plus fortes parce qu’on a personne sur qui se reposer. Enfin c’est mon expérience de mes voyages en Chine 😉

  4. 11 avril 2016 / 18 h 17 min

    Superbe article, surtout pour les mordus de voyage comme moi !

    Je suis partie seule à l’aventure à Shanghai il y a 3 ans et j’y suis restée un an. La plus belle année de ma vie et surtout la plus enrichissante !

    J’encourage vivement les gens à partir à l’aventure, à découvrir le monde car voyager c’est la meilleure façon d’apprendre et de s’enrichir.

    D’ailleurs, seras-tu au Verre du Voyageur vendredi soir ? 🙂

    xx.

    http://www.chickyshane.com

    • 19 avril 2016 / 14 h 33 min

      Je ne connais pas le Verre du Voyageur, mais je viens de regarder sur google, et j’aime beaucoup le concept. On se croisera peut être à un de ces événements un de ces quatre 🙂

  5. 6 avril 2016 / 20 h 38 min

    Plus jeune, j’ai fait plusieurs séjours linguistiques et j’ai adoré ça !

  6. 2 avril 2016 / 20 h 57 min

    je suis partie seule pour la 1ere fois en Thailande, j’ai récidivé en novembre 2015 au Brésil. Je n’ai regretté à aucun moment. Les gens avaient plus peur pour moi que moi en fait.
    La Thailande est un pays où il est très facile de voyager, se déplacer malgré la barrière de la langue et de l’alphabet.
    Quand au Brésil C’était génial. je recommencerai si l’occas se présentait. Aucun souci, pour la langue on se débrouille avec les mains ou autre on finit tjrs par se faire comprendre. Comme je dis à ma mère pas besoin de faire 9000 km pour se faire voler son portable ou autre. Malheureusement il y a tjrs des gens qui n ont pas de chance. J ai remarqué que pour l amérique du sud les avis sont tjrs très tranchés , sujet à polémique même pr voyage à 2 les gens sont hypers sur leur garde alors imagine seule. Moi cela m agaçait plutôt qu’on me dise que j etais courageuse comme si je faisais un exploit . C était juste 2 semaines au Brésil. Personne ne pouvait venir avec moi et je ressentais comme un appel à partir cela 20 ans que je rêve de voyager au Brésil. Aucun regret j en parlerai sur le blog bien sur
    Je dis toujours que quand on est à l étranger on prend précautions de bases, qd on ne connait pas la langue encore plus mais après tout peut arriver partout. Je suis addict aux voyages alors

    • 6 avril 2016 / 11 h 10 min

      Tu as raison, il ne faut pas se priver de vivre. Au final, vu ce qu’il s’est passé le 13 novembre à Paris, on peut se le dire : tout peut arriver partout.
      Ton voyage au Brésil devait être top ! Toute seule tu rencontres plus facilement du monde, non ? TU es resté dans une seule ville ou tu as fait un road trip ?

  7. 17 mars 2016 / 16 h 58 min

    J’imagine que ton article fait écho au récent scandale des deux jeunes Sud américaine tuée alors qu’elles voyageaient seules… La toile avait déversé des propos haineux en disant que des filles qui voyagent seules c’est irresponsable et que c’est “bien fait pour elles”… J’ai beaucoup de mal avec ce point de vue. Youpi Girl just wanna have fun ! En ce moment je suis toute seule en Erasmus au Portugal et j’adore barouder 🙂

    • 18 mars 2016 / 15 h 49 min

      C’est un article “invité” rédigé par Paula, qui tient un blog de voyage 🙂 En tout cas, tout comme toi, je pense que le regard des femmes qui voyagent seules doivent changer !! Sur Facebook je suis une nana qui a parcourt le monde à vélo toute seule. elle est déjà passée par une dizaine de pays… C’est super d’avoir osé prendre cette initiative !
      La chance pour ton erasmus ! Je crois que de ne pas avoir eu l’occasion d’un faire un quand j’étais étudiante, c’est mon plus grand regret. Profite bien 🙂

  8. 14 mars 2016 / 11 h 44 min

    Très bel article, je ne suis jamais partie seule mais je crois que je choisirai l’Australie !
    Bises

  9. 8 mars 2016 / 17 h 20 min

    C’est un beau témoignage. Je respecte réellement ce genre de personne car je ne pense pas être capable de partir seule comme cela… Il me faut toujours au moins une personne avec moi !
    C’était déjà une grande étape pour moi l’année dernière quand je suis partie 5 mois en stage en Picardie, alors je n’imagine même pas à l’étranger. Pourtant, je m’adapte assez vite :).
    Bref, très intéressant comme article !

    Si je devais partir… Là, maintenant, tout de suite ma première destination serait la Japon à nouveau (Japon je t’aime !)

    • 9 mars 2016 / 12 h 26 min

      Il faudrait vraiment que je découvre le Japon aussi 🙂 Il y a trois ans je suis partie seule aussi, mais pour un job, du coup, j’ai vite rencontré du monde dans le cadre du boulot, ce qui m’a permis de ne pas être totalement seule.. J’aurai bien aimé réitéré l’expérience, mais maintenant que je suis en couple, je ne me vois plus partir sans monsieur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is using OpenAvatar based on