Thaïlande : Rencontre éthique avec les éléphants

Thailande éléphants

Hello,

Comment ça va ?
Aujourd’hui, je vous embarque avec moi à la rencontre des éléphants d’Asie.
Ces géants font partie des espèces menacées; et ne sont plus qu’environ 50 000 (selon WWF). Ils sont des victimes collatérales de la déforestation, qui détruit leur habitat naturel, et des victimes directes du braconnage. 

On le sait, la plupart des centres d’éléphant en Asie sont en fait des attractions pour touristes, où les animaux sont maltraités. Le mot est passé entre voyageurs : il faut impérativement éviter les excursions qui proposent des balades à dos d’éléphant, car qui dit grimper sur un pachyderme, dit un animal malheureux et élevé dans la douleur pour être docile. Depuis quelques années, la fréquentation de ce type d’attraction a fortement diminué. Aux premiers abords, on a envie de crier « Victoire! », non ? 

En réalité, on est loin d’un pas en avant : ces endroits se sont transformés en (faux) « refuge » ou « sanctuaire ». Eh oui, si vous avez été en Asie dernièrement, notamment en Thailande, vous avez peut être remarqué qu’il y a des « refuges d’éléphants » un peu partout. Pourtant, le traitement réservé aux animaux n’a pas changé. Le mot « refuge » rassure les touristes, et donc une grande majorité de ces centres touristiques se sont rebaptisés pour continuer à attirer les voyageurs. C’est un changement d’intitulé, mais pas une évolution des conditions de vies animales. La plupart ne propose plus des balades à dos d’éléphant, mais des activités alternatives comme des randos aux côtés de ces majestueux mammifères, ou des baignades. Activités qui semblent juste, mais qui, en réalité, peuvent nécessité la même violence morale pour dompter les mastodontes. Je vous épargne la manière dont les éléphants sont brisés dès leur plus jeune âge pour devenir des animaux dociles. Si cela vous intéresse, je vous laisse le soin de tapper   « phajaan » sur votre moteur de recherche. C’est bien trop horrible. Néanmoins, c’est primordiale que vous gardiez en tête qu’il faut se renseigner un maximum sur les centres pour éléphants au préalable de votre voyage si vous souhaitez leur rendre visite.

C’est dans cette démarche que j’ai découvert l’Elephant Nature Park. 
Lors de mon premier voyage en Thailande, je n’ai pas eu la chance de voir des éléphants, car les camps d’éléphants rencontrés sur ma route ne m’inspiraient pas confiance. Cependant, je rêvais d’en voir, et donc je me suis mieux organisée lors de mon 2nd voyage dans ce pays en février dernier. J’ai trouvé LE refuge éthique où les éléphants sont super bien traités et évoluent comme bon leur semble. Je suis donc super contente de partager cette adresse avec vous, car elle vaut le détour. 
Si vous passez à Chiang Mai, et que vous souhaitez voir des éléphants, ne passez surtout pas à côté ! 

ELEPHANT NATURE PARK (Chiang Mai)

refuge éléphants

Lek Chailart, la fondatrice

ELEPHANT NATURE PARK (ENP) a été créé dans les années 1990 par Lek Chailert.
Cette femme est une vraie héroïne des temps modernes, qui consacre sa vie à sauver des éléphants.  Il faut savoir qu’en Thaïlande, les éléphants étaient utilisés dans l’exploitation forestière. C’est illégal depuis 1989, malheureusement, certaines compagnies n’ont pas arrêté pour autant. Entre ça et les attractions touristiques, beaucoup d’éléphants sont en piteux états. Lek se bat pour sauver ces mastodontes (parfois à prix fort….) et leur apporter une retraite bien méritée.
De plus, elle fait entendre sa voix à des conférences et des événements dans le monde entier pour sensibiliser les touristes aux conditions animales en Asie. 

Elle a d’ailleurs reçu plusieurs distinctions dans le monde entier pour récompenser sa vocation :

  • « Héro de la Planète » en 2001 par la Fondation Ford,
  • « Héro asiatique de l’année 2005 » par Times Magazine.
  • En 2010, elle a également été invitée à Washington DC par Hillary Clinton, où elle et cinq autres femmes, ont été honorées du titre de « Women Heroes of Global Conservation ».
Lek Chailert ENP

C’est incroyable la manière dont elle est proche d’eux. Durant notre visite, Lek est arrivée dans le parc durant une session de baignade d’éléphants. Deux d’entre eux l’ont aperçue, et se sont mis à courir vers elle. Déjà, c’était impressionnant d’être si proche d’éléphants en train de courir, mais surtout, les voir s’arrêter près d’elle et l’enlacer avec leur trompe, c’était un spectacle touchant. Lek est comme leur maman, et les pachydermes semblent reconnaissants de ce qu’elle a fait pour eux.  

L’ENP 

L’ENP a plusieurs objectifs éco-responsables bien définis sur sa charte : 

  • Servir de refuge pour les animaux : apporter un endroit calme et protégé, où les animaux résidents peuvent vivre en sécurité
  • Éduquer les visiteurs : le centre se veut être éducatif et accessible pour tous (enfants, adultes) afin que chacun puisse être sensibiliser aux conditions des animaux menacés. Les visites sont pour le moment en anglais, mais l’ENP espère pouvoir bientôt investir dans des casques audio pour que toutes les langues soient représentées
  • Replanter la forêt tropicale : le centre a un programme de plantation d’arbres pour préserver l’écosystème
  • Agir localement : le parc aide la population locale en embauchant des personnes des alentours, mais également en se fournissant via des agriculteurs locaux, ce qui permet de faire tourner l’économie locale et favoriser des artisans indépendants
  • Rester indépendant : Lek tient à rester éloigner des politiques et lobbys, pour éviter les influences qui pourraient être néfastes au parc

Le parc de Lek, Elephant Nature Park fait parti, selon plusieurs classements, des meilleurs lieux de la planète pour observer les éléphants. Tout cela m’a rassuré et a confirmé mon choix : c’est à l’ENP que j’irai découvrir les éléphants ! Autant vous dire tout de suite que j’ai adoré cette expérience. J’ai passé une journée magique, formidable.

S’approcher des éléphants, les voir évoluer dans un habitat sain pour eux, leur donner à manger… Que des souvenirs qui me resteront. De plus, ce que j’ai également très apprécié, c’est que le parc est plein de chats et de chiens ! J’adore les toutous, et c’est un vrai plaisir d’en voir partout et de pouvoir intérargir avec eux. Comme les éléphants, les chiens & chats ont été sauvés par l’association. Ils sont aujourd’hui à l’adoption. On a également eu la surprise de voir des dizaines de buffles! Notre guide nous a expliqué que le troupeau devait être abattu, mais heureusement, quelqu’un a averti à temps Lek, qui a pu les sauver in extremis. Maintenant, ils errent parmi les éléphants. 

baignade éléphants
Elephant Nature Park Dog
éléphants chiang mai
éléphants thailande

Comment se déroule une journée à l’ENP ?

  • 8h00 :  Un van est venu nous chercher à notre hôtel et nous avons fait la rencontre de notre guide pour la journée. Lors du trajet (qui a duré environ 1h), elle nous a diffusé une vidéo expliquant de manière claire les consignes à respecter durant la visite : ne pas se placer dans l’angle mort des éléphants, ne pas se balader seul dans le parc, ne pas s’asperger de produits anti-moustiques à côté des éléphants etc… Des règles de base, à respecter pour le bien être de tous. De plus, elle nous rappelle que chaque éléphant à son caractère, d’autres pourront être approchés et touchés, d’autres, au contraire, ne pourront être observés que de loin.
  • 9h00 : Une fois arrivés, nous sommes accueillis par des chiens heureux de nous voir et câlins. Nous nous sommes dirigés vers une plateforme en hauteur surplombant le parc, où nous avons pu profiter de la vue, et d’un café bio & éthique pour ceux qui le souhaite (à votre charge). Ensuite, les rencontres commencent : nous avons donné aux éléphants leur petit déjeuner à la main (banane, et autres fruits) de la plateforme. Les éléphants tendaient leur trompe vers nous pour que nous puissions les nourrir. Premier bref toucher avec les éléphants, c’était impressionnant. Nos cœurs palpitaient très vite ! 
  • Ensuite, nous sommes descendus dans le parc, pour voir les mastodontes de plus près. Chaque éléphants de l’Elephant Nature Park a une histoire. Certains sont aveugles, d’autres sont arrivés très blessés, mais vont maintenant beaucoup mieux. On nous a présenté des photos avant/après les prises en charge des éléphants du refuge. Les photos « avant » faisaient mal au coeur, mais voir maintenant les éléphants épanouis, c’est une chance. Néanmoins, beaucoup d’éléphants doivent encore être sauvés…  
    Lors de la balade, nous avons découvert une partie des éléphants et des buffles du parc ainsi que leur histoire. Si cela vous intéresse, vous pouvez avoir un aperçu ici
  • L’heure du déjeuner venue, on nous a amené sur la plateforme, où un énorme buffet végétarien nous attendait. La nourriture était variée, et délicieuse ! La multitude de plats locaux a été réalisée par les volontaires et bénévoles du parc. C’était si bon ! Autant vous dire que nous avons fait honneur aux cuisiniers 🙂
  • L’après-midi, nous sommes retournés dans le parc pour continuer de rendre visite aux éléphants. Nous avons eu la chance d’assister à la baignade des éléphants, et de les voir jouer dans l’eau. (Attention, quand je dis « assister », je parle bien sûr d' »observer » : dans ce parc nous n’interférons pas dans la vie des éléphants. Par la suite, chacun a pu disposer d’un peu plus d’une heure de temps libre. L’occasion pour nous de visiter « La Maison des Chats« , lieux où se reposent la plupart des petits félins. Nous avons ainsi pu profiter de quelques câlins avec les boules de poils, avant de nous poser sur un spot avec vue assez sympa, et bien sur de passer par la boutique : nous avons acheté du café local, bio et éthique de la marque ENP. Tous les fonds récoltés dans cette boutique servent bien sûr à financer l’entretien du parc.
  • 15h30 : Malheureusement, l’heure du retour a sonné, et c’est à contre coeur que nous avons quitté ce paradis pour animaux.

(En fonction de la formules choisie, l’amplitude horaire peut varier.) 

Combien ça coûte ?

Je vous conseille fortement de réserver votre visite bien en avance car le parc limite le nombre de visiteurs et les dates sont rapidement complètes.

Pour une journée dans le parc, il faut compter 2 500 bath par personne (environ 70€) pour le trajet aller/retour depuis votre lieu de résidence à Chiang Mai, un guide dédié au groupe (environ 10 par groupe), et le repas du midi. 

Il est également possible de dormir sur place, pour ainsi profiter de 2 journées dans le parc. Le prix actuel est de 5800 baths (environ 165€). La prochaine fois qu’on ira visiter ce parc, je pense qu’on optera pour cette formule !

Si vous avez davantage de temps, sachez qu’il est possible de faire du bénévolat, soit pour les éléphants, soit pour les chiens. Cela doit être une expérience extraordinaire ! Vous trouverez les informations sur ce lien.

En Thailande, vous verrez d’autres propositions, à des prix bien plus bas. Néanmoins, gardez en tête qu’un éléphant, mange beaucoup. Pour sa trentaine d’éléphants, le parc dépense environ 400€ par jour, juste en nourriture ! Ces animaux représentent beaucoup de frais, et c’est grâce à l’argent des visiteurs que le parc peut s’en occuper convenablement. Un tarif trop bas peut être un indicateur du traitement des animaux : est-ce que les propriétaires gagnent assez d’argent pour s’en occuper correctement ?

Pour plus de renseignement sur l’Elephant Nature Park, rdv sur leur site en cliquant ici.

elephant thailande
elephant nature park
elephant nature park

Pour conclure l’article sur une note ludique, je vous ai créé un petit mémo qui répond à la question : 

Quelle est la différence entre les éléphants d’Asie et les éléphants d’Afrique ?

 

éléphant Asie Afrique différence

Alors, vous connaissiez ces différences ?
Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! 
Par ailleurs, je reste disponible par commentaire si jamais vous avez des questions sur ma visite ou sur les éléphants.

Je vous souhaite une excellente fin de semaine,

A très vite sur instagram

Nom (nécessaire)E-mail (nécessaire)Site web

Laisser un commentaire