Maldives : Paradis sur terre ?

 

pixabay

 

J’aime les plages de sable blanc, et l’océan d’un bleu turquoise qui se perd à l’horizon. Un paysage magique, luxueux et envoûtant. Des spots de snorkeling et plongée idéaux pour voir des poissons multicolores.. Un transat et des cocktails. C’est l’image qu’on se fait des Maldives, non ?

D’ailleurs, Instagram et les célèbres instagrameuses véhiculent cette image de paradis terrestre :

Maldives 1

Moi, ça me fait rêver. Je m’imagine passer quelques jours à me prélasser dans une suite donnant directement sur l’eau… Pas vous ?

Les Maldives sont composées de 1 199 îles, mais seulement 202 sont habitées. Ouvertes aux touristes depuis seulement 1972, une centaine d’îles se sont transformées en complexe hôteliers de luxe. Et si sur la plupart des photos les plages semblent désertes, on remerciera photoshop : chaque année, environ un million de touristes (pour 350 000 habitants…) affluent aux Maldives. Avec une température qui ne descend jamais en dessous des 26°c, la haute saison et bien, c’est toute l’année !

Malheureusement, les touristes ne voient pas l’envers du décor. Et il est plutôt terrifiant.

 

Une île poubelle

Atlas Obscura - Maldives - Ile Poubelle

Flickr – Hani Amir

A quelques kilomètres de Malé, la capitale des Maldives, se trouve Thilafushi. Si vous êtes en vacances aux Maldives, vous ne verrez jamais cette île, ni sur une carte postale, ni en excursion, ni rien de tout. Et si vous n’en entendez jamais parlé, c’est mieux.

Thilafushi, c’est le dépotoir où les 300 tonnes quotidiennes de déchets produites par les hôtels et les maldiviens sont transférés depuis une décision de l’état en 1991. Il faut savoir qu’un touriste produit en moyenne 3.5 kg de déchets par jourDans un article publié sur Consoglobe, l’auteur explique qu’aux Maldives, le visiteur produit plutôt 7.2 kg de déchets par jour contre 2.8 kg pour les habitants de Malé. Sacrée différence, non ?

Sur place, des employés, dont la majorité vient du Bangladesh, travaille 12 heures par jour et 7 jours sur 7 pour brûler les déchets. Les brûler à l’air libre.

Aujourd’hui, d’autres entreprises sont venues s’installer : production de bateaux, embouteillage de méthane… On y retrouve également une prison !

Au risque et péril des salariés. La fumée noire produite par l’incinération des déchets est toxique et dangereuse. Cela entraîne des problèmes de santé et écologiques très graves.

Dans un article du NouvelObs, un membre du collectif de voyages Atlas Obscura a bien résumé la situation :

« L’activité commerciale ainsi que les décharges incontrôlées ont entraîné une abondance de matières toxiques dans la lagune – bidons d’huile cassés, amiante, plomb, et autres métaux nocifs mélangés aux ordures ménagères quotidiennes créant une boue toxique. Il y a peu d’endroits autour de l’île qui soit non pollué puisque des substances toxiques s’infiltrent dans l’eau et la fumée de la combustion des déchets inonde l’air. »

Pour contrer ce problème, un groupe indo-allemand devait équiper l’île d’une nouvelle machine technologique pouvant détruire les déchets d’une manière plus responsable pour la nature. Presque 10 ans après cette annonce, Thilafushi n’a jamais vu la moindre couleur de cette  machine.

En décembre 2011, le gouvernement a temporairement interdit l’acheminement des déchets vers Thilafushi, à cause d’une forte augmentation de déchets qui flottaient sur l’eau et dérivaient en mer. Mais aujourd’hui, les poubelles de Malé finissent toujours sur cette île…

Atlas Obscura - Maldives - Ile Poubelle

Flickr – Hani Amir

 

Les droits de l’homme ? 

J’ai mis un point d’interrogation à ce titre car aux Maldives, ces droits sont totalement bafoués. Les droits de l’homme n’existent pas, car ils sont remplacés par l’image que les maldiviens se font de la charia.

Il y a bien deux mondes différents réunis aux Maldives. Les touristes, qui se trémoussent en maillot de bain sur les îles hôtels au décor de rêve, et les maldiviens, qui subissent une des charias les plus strictes au monde. Après une crise politique assez surprenante (président et vice président en prison, coup d’état, attentat contre président…), le pays n’est plus une démocratie.

Depuis 2014, la peine de mort est de nouveau autorisé dans le pays. Comme au Texas me direz vous. Et bien, non, pas du tout. Aux Maldives, un enfant de 9 ans peut être condamné à mort, et même à 7 ans s’il a commis un crime grave. Il sera alors exécuté à sa majorité… Quels sont les crimes graves ? Tuer, voler, boire de l’alcool, renoncer à l’Islam…

Et que dire des femmes… En mars 2013, une jeune femme de 15 ans a été victime de viol. A cause de cette “relation sexuelle hors mariage”, elle a été condamnée à recevoir 100 coups de fouet sur la place publique et à 8 mois d’assignation à résidence. Cette histoire, et sa photo ont fait le tour du monde pour sensibiliser les organisations internationales.

La condition des femmes est déplorable. Selon un rapport de l’UNICEF en 2009, 1 femme sur 3 entre 15 et 50 ans a été victime de violences sexuelles ou de viols. Dois-je préciser de plus que le bikini est interdit pour elle ?

Par ailleurs, les Maldives attirent l’Etat Islamique et l’EI (et Daech) attire les maldiviens. Si bien qu’on estimait, en 2015, qu’environ 200 maldiviens (sur une population de 350 000 personnes, je le rappelle) ont rejoint le rang des combattants en Syrie.

 

Faut-il boycotter les Maldives ?

En 2015, les députés européens ont appelé au boycott des Maldives, dont Michèle Rivasi, députée européenne Europe Ecologie-Les Verts (EELV) : “Il y a une telle dictature aux Maldives qu’il faut que le secteur du tourisme se bouge.”

Pourtant, les agences continuent de mettre en avant ces îles, car cette destination, très prisée, leur ramènent pas mal d’argent. Entre argent et éthique, certains ont tranché. Les agences font leur métier de vendre des destinations, et ne souhaitent pas s’occuper de politique, pensant ne pas avoir à prendre partie.

Pour les tour operators, s’il n’y a plus de touristes aux Maldives, on va arrêter d’en parler. Et ça revient à censurer un peuple qui souffre. C’est une jolie façon de voir les choses, mais je pense que c’est surtout un argument pour ne pas culpabiliser. Le peuple est déjà censuré, les journalistes sont attaqués ou alors disparaissent… Je ne suis pas pour l’ingérence, mais je suis pour sauver des populations.

Aujourd’hui, 80% du PIB des Maldives provient du tourisme. Si le boycott est réellement mis en place, ne pensez-vous pas que le pays sera prêt à faire un effort pour le bien être de sa population et surtout, pour que la “quarantaine” soit levée ?

On peut se poser la même question pour d’autre pays, comme la Birmanie, qui offre également un paysage sublime.

 

Qu’en pensez-vous ? 

Personnellement, je n’ai pas envie d’aller aux Maldives. Je ne pourrai pas profiter de mon séjour pleinement en sachant tout ce qu’il se passe. Quitte à partir sur une île paradisiaque, l’Océan Indien offre d’autres propositions tout aussi jolies (Coucou les Seychelles).

Pour moi voyager, c’est également découvrir les coutumes locales, les mythes et légendes, la gastronomie etc… Et même si la politique est limite dans certains pays, on peut réellement apprendre du pays. Mais me prélasser sur une île écran, un paradis en enfer, ce n’est pas pour moi. Peut être d’ici quelques années, quand les conditions se seront améliorées ? (je garde espoir).

 

Je m’excuse pour cet article un peu dur et déprimant, mais il est important d’ouvrir les yeux sur ce qu’il nous entoure… Que ce soit positif ou négatif.

Allez, pour conclure, une jolie photo des Seychelles, aussi prisée pour les voyages de noce et de meilleure réputation ! Une belle alternative aux Maldives 🙂

Seychelles

@bookonin

Je vous invite à me donner votre avis sur le boycott ou non des Maldives 🙂 

Rendez-vous sur Hellocoton !

33 Commentaires

  1. 29 avril 2017 / 22 h 50 min

    Merci pour cet article très intéressant qui nous montre l’envers du décor des Maldives, je n’étais pas du tout au courant du tout ce qu’il se passait la-bas, et ça m’attriste, maintenant il nous suffit d’une simple image de paradis vue sur nos réseaux pour catégoriser un endroit “de rêve”, alors que si on cherche plus loin pour certains, comme c’est le cas ici…. on change vite d’avis !
    Bonne soirée, Marion

    • 15 mai 2017 / 13 h 15 min

      Tu as très bien résumé ce que je pense… J’adore instagram, mais au final, ce n’est qu’une plateforme lisse où chacun montre ce qu’il a envie de montrer, et non la réalité…

  2. 11 avril 2017 / 11 h 25 min

    Je te remercie encore une fois pour ton passage sur mon blog. On a abordé le sujet de deux manières différentes et c’est ce qui rend le tout très intéressant.
    Si je parle à nouveau des Maldives sur mon blog, je ne manquerai pas de partager ta page.
    Je suis contente si tu as découvert Alison Teal aujourd’hui. C’est ma plus grande inspiration et je rêve de participer à un de ses projets de nettoyage de plage. Ces derniers jours, elle s’occupait des plages d’Hawaï qui sont, elles aussi très polluées à certains endroits par les bouteilles et filets de pêche.
    Merci pour ton avis sur la question, merci de toi aussi, boycotter les Maldives et merci de remettre les pendules à l’heure.
    Bonne journée 😉

  3. 5 avril 2017 / 15 h 29 min

    Et bien moi tu vois j’y ai passe ma lune de miel en Septembre sans savoir tout cela. Contente ou pas d’avoir ete dans l’ignorance, je ne sais pas mais je savais que la Sharia y etait stricte. Merci de me faire réfléchir au fait que tout paradis cache un enfer. La prochaine fois je ferais plus attention.

    • 11 avril 2017 / 10 h 23 min

      Je suis sûre que tu as passé un super séjour. Au final, heureusement que tu n’étais pas au courant, car je pense que tu ne profites pas pareil quand tu sais ce qu’il se passe à côté… 🙂

  4. 3 avril 2017 / 23 h 03 min

    Ton article est vraiment intéressant : merci pour cet éclairage !

    • 11 avril 2017 / 10 h 33 min

      Merci à toi pour ton commentaire !
      J’espère que tu vas vite retrouver ton blog… J’adore te lire !
      Bon courage :*

    • 11 avril 2017 / 10 h 36 min

      Merci pour le partage, je vais regarder ça. J’ai appris la situation que (trop) récemment, et je ne pouvais me taire. C’est tellement grave :O

  5. 1 avril 2017 / 12 h 33 min

    En effet, l’envers du décor est épouvantable. Je connaissais les problèmes politiques et religieux de ce pays mais pas environnementaux. Quelle horreur. Effectivement ça donne envie de ne pas y mettre les pieds.
    Les Maldives ne m’ont jamais trop attirée, je garde par contre de très bons souvenirs de Maurice et de la Réunion.
    Bonne journée !

    • 11 avril 2017 / 10 h 37 min

      Comme tu le dis, il y a d’autres alternatives aux Maldives !
      Je vais à la Réunion bientôt, j’ai tellement hâte 🙂

  6. 31 mars 2017 / 22 h 48 min

    Malheureusement les endroits paradisiaques cachent souvent ce genre de problèmes.. J’aime beaucoup voyager et découvrir les cultures et coutumes comme toi, mais j’ai parfois été déçue aussi de voir la face cachée d’endroits que je pensais paradisiaques. Au vue de ta description, ça ne me donne pas franchement envie d’aller aux Maldives j’avoue! J’ai testé les Caraïbes avec la Guadeloupe et c’était vraiment super, après ça reste français..
    Bisous

    • 11 avril 2017 / 10 h 38 min

      La Guadeloupe me tente, je n’en entends que du bien 🙂 Tu dois avoir de supers souvenirs de ce voyage

  7. 31 mars 2017 / 21 h 27 min

    Tu as tellement raison.. j’ai toujours rêve de faire ma lune de miel là bas.. on doit partir en Décembre, Et quand j’ai commencé à regarder Et à apprendre tout ce que tu dis dans ton article nous avons choisi une autre destination.
    Je pense que le boycott serait une petite solution, mais vu l’inhumanité de ces dictateurs je ne pense pas que ça arriverait à les faire changer d’avis !
    Malheureusement il y aura toujours des gens qui continueront à y aller..
    j’espère qu’un jour la paix sera retrouvé au Maldives comme ailleurs
    Notre monde souffre aujourd’hui toujours par rapport à l’argent Et par les réinterpretation de la religion..
    J’espère qu’un jour la bienveillance sera le maître mot de toute l’humanité !

    • 11 avril 2017 / 10 h 47 min

      Merci pour ton commentaire. Whaou, c’est très courageux de changer de destination. Qu’avez vous choisi pour votre lune de miel ?
      Les Maldives doivent être des îles magnifiques. Tout comme toi, j’espère que tout va un jour d’arranger pour qu’on puisse profiter du paysage sans culpabiliser…
      En tout cas, je te souhaite beaucoup de bonheur, et une très belle lune de miel 🙂

  8. 31 mars 2017 / 19 h 27 min

    Je partage un peu ton avis! Quand je fais un long trajet, j’aime entrer en immersion avec le local! Les Mladives c’est beau certes mais pas que et ça me fera bizarre de faire ma touriste occidentale bobo!
    Bisous ma belle

    • 11 avril 2017 / 10 h 48 min

      On est d’accord !
      Passe une belle journée, bisous 🙂

  9. 31 mars 2017 / 18 h 34 min

    J’avoue que ça me faisait rêver, là, évidemment plus du tout, le rêve tourne au cauchemar…. J’admets que je n’en avais pas la moindre idée de tout ça. Merci pour ton article qui ouvre les yeux !

    • 11 avril 2017 / 10 h 49 min

      Bizarrement (ou pas), les professionnels du tourisme se taisent sur le sujet…

  10. 31 mars 2017 / 17 h 59 min

    J’avais vu une émission sur la 6 par rapport à ça, je trouve cela dommageable, bravo pour l’avoir écris

  11. 31 mars 2017 / 13 h 57 min

    Coucou,
    Quel article tristounet ! Mais en même temps je le trouve utile et c’est important d’en parler je pense car certains vivent dans leur bulle et ne savent rien j’ai l’impression (ou alors ils veulent fermer les yeux ?) ! Alors un boycott est sans doute la meilleure chose à faire^^
    Gros bisous à toi 🙂

  12. 31 mars 2017 / 13 h 53 min

    woua je ne connaissais pas du tout ce problème aux Maldives ! C’est affligeant 🙁 je choisirai une autre destination de vacances, hors de question que je finance cette calamité ! merci pour ton article très instructif 🙂

  13. 31 mars 2017 / 13 h 51 min

    Waaaaa, je n’étais pas au courant de ces faits à propos des Maldives. Pour moi les Maldives = paradis et il se fait même qu’il est sur la liste de nos destinations à mon mari et à moi. Dis donc. Ça donne moins envie tt ça. Mais je reste divisée entre l’envie d’y aller quand même en faisant fi de ces détails (qui ne sont pas que des détails) car le pays d’où je viens aussi est une dictature et celle de boycotter. Sérieux, je ne sais pas. Mais en tout cas merci pour cet article instructif. Bisous ma belle.

  14. 31 mars 2017 / 8 h 42 min

    Bravo pour cet article et tes photos qui sont magnifiques … Merci pour le voyage …. Mais que c’est beau !!!! …. Bravo !!!! ! J’ai créé un blog mode et beauté il y a un an … Voici le lien vers ma page Facebook Overdressed … J’espère que tu aimeras (https://www.facebook.com/Mimie2908/about/)

    • 31 mars 2017 / 10 h 24 min

      Merci pour ta pub, mais as-tu lu ou compris l’article ? …

        • 11 avril 2017 / 10 h 26 min

          Grave !!! J’ai hésité à supprimer le commentaire, mais je voulais voir si la nana allait répondre :p

  15. 30 mars 2017 / 23 h 00 min

    C’est affolant ce que tu racontes ! On n’imagine pas du tout qu’il puisse ce passer ces horreurs tant sur le plan humain qu’environnemental ! Moi qui rêvait d’y aller, je pense me tourner vers une autre destination !

    Des bisous

  16. 30 mars 2017 / 20 h 22 min

    Merci pour cet article. Je connaissais la situation politique et leur interprétation de la charia mais, ironie de l’histoire, pas le problème environnemental et des déchets… Mais, finalement, ça ne m’étonne pas plus que ça.

    Ce qui me fait mûrir c’est qu’il n’y a aucun boycott et que certains continuent à y aller et se fichent comme ça de tout…

  17. 30 mars 2017 / 13 h 56 min

    Tout d’abord, je tiens à te dire BRAVO d’avoir eu le cran d’écrire cet article Alex ! Je suis entièrement d’accord avec toi.
    J’avais également lu que les députés européens ont appelé au boycott des Maldives, et je suis à 100 % pour !!!
    Sérieusement, je ne comprends pas comment certain, sachant comment ça se passe, peuvent être aussi insensibles.
    Bref, ce serait une très bonne chose que ça change.

    • 31 mars 2017 / 10 h 27 min

      Merci à toi pour ton commentaire ! Je pense que le voyage passe aussi par une connaissance du pays et ce qui se passe actuellement est trop grave pour qu’on se taise. Je garde espoir que ça change ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is using OpenAvatar based on