Livre à dévorer : METRO 2033

Metro 2033

Bonsoir tout le monde !

 

Aujourd’hui, on se retrouve pour un article dédié à un roman.

Je suis une grande lectrice, et l’achat de ma Kindle d’Amazon au début de l’année n’a fait que renforcer ma passion grâce à un accès simple et rapide à des millions de références.

J’ai ainsi pu télécharger « METRO 2033 » que me conseillait un ami depuis des années. C’est un roman russe d’anticipation publié en 2005 et rédigé par Dmitry Glukhovsky . Mais il est peu connu du public français.

Je suis ravie de vous présenter cette série dont vous ne pourrez plus vous passer !

L’histoire

« 2033. Une guerre a décimé la planète.

La surface, inha­bitable, est désor­mais livrée à des monstruo­sités mutantes.

Moscou est une ville aban­don­née.

Les survi­vants se sont réfu­giés dans les pro­fon­deurs du métro­politain, où ils ont tant bien que mal orga­nisé des micro­sociétés de la pénurie.

Dans ce monde réduit à des stations en déli­quescence reliées par des tunnels où rôdent les dan­gers les plus insolites, le jeune Artyom entre­prend une mission qui pour­rait le conduire à sauver les derniers hommes d’une menace obscure… mais aussi à se découvrir lui-même à travers les rencontres improbables qui l’attendent. »

 

Mon avis

Etant fan d’histoires apocalyptiques (et de zombies), je me doutais donc que ce roman allait me plaire.

Je n’ai pas été déçue. Métro 2033 a même été une excellente surprise.

Ce n’est pas étonnant que Dmitry Glukhovsky ait reçu le prix du « premier meilleur roman » attribué en 2007 lors de convention européenne de science-fiction.

Les personnages sont attachants, et au fil des pages, nous évoluons avec Artyom.

On a peur pour lui, on est content pour lui, on rit avec lui.

Station (de métro) après station, on découvre un monde divisé. Les fanatiques religieux ont formé un mini clan, les neo nazis ont crée leur mini état, les communistes luttent secrètement pour défendre leurs idées…  C’est à la fois intéressant et effrayant de voir comment les individus, livrés à eux mêmes, ont laissé ressortir leur face sombre, et ont perdu leur humanité.

Denis Savine, le traducteur, emploie les mots qui faut pour nous captiver jusqu’à la fin.

J’ai dévoré ce roman de 653 pages, si bien que j’ai enchaîné avec Metro 2034. J’attends avec impatience Metro 2035, sorti l’année dernier en russe, mais malheureusement la date française n’est pas encore programmée.

 

L’Univers Métro 2033

Metro 2033 est connu par les gamers grâce à les jeux vidéos inspiré du roman.

En Russie, le roman a été vendu à plus de 300 000 exemplaires et plus d’un million dans le monde entier grâce à ses traductions dans une vingtaine de langues. Il a inspiré plein d’auteurs amateurs qui, sur le site de Dmitry Glukhovsky, ont pu publier leur fan fiction. Les histoires les plus populaires ont été publiée en livre.

J’ai d’ailleurs moi-même lu « Vers la Lumière » d’Andreï Dyakov, qui a été le premier auteur a être sélectionné pour voir son rêve se réaliser. J’attaque cette semaine « Vers les Ténèbres », la suite.

Vers la lumière

A la base, Dmitry Glukhovsky souhaitait mettre en avant un auteur amateur russe par mois, sauf que l’univers de Metro 2033 a plu dans le monde entier, et il a fini par faire publier des auteurs de plusieurs nationalités.

Tout comme Star Wars, ou Harry Potter ou encore le Seigneur des Anneaux, l’environnement de Metro 2033 laisse la porte ouverte à plein de possibilités.

Si vous vous laissez tenter par ce roman, je suis sûre que vous aurez, vous aussi, envie d’écrire votre propre histoire !

 

Metro 2033 sera bientôt adapté en film, les droits ayant déjà été achetés par la MGM. Hâte de découvrir ce monde exceptionnellement terrifiant sur le grand écran !

 

Vous connaissez ce roman ? Vous souhaitez le découvrir ? Quel est votre dernier coup de coeur lecture ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  1. 11 octobre 2016 / 21 h 04 min

    Bonsoir ! Il m’intrigue trop ! Je pense voir pour me le prendre très prochainement (en tout cas il est écrit sur ma wishlist) Passe une très bonne soirée bisous :* !

    • 16 octobre 2016 / 16 h 25 min

      Je suis contente, tu me diras ce que tu en penses ! 🙂

  2. 28 septembre 2016 / 14 h 06 min

    Tout cela nous donne envie de plongee dans le metro sans devoir attendre 2033..ouf!!!
    Merci alex

    • 6 octobre 2016 / 14 h 37 min

      Avec plaisir. C’était un gros coup de coeur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is using OpenAvatar based on